Interview de Lou : Jeune mal-voyante passionnée de Surf

Interview de Lou pour une publication – Avril 2017

Photo1Lou à l’écoute des vagues

See Surf : Bonjour Lou, tout d’abord, See Surf te remercie de répondre à ses questions.

Peux-tu te présenter brièvement ?

Lou : Je m’appelle Lou, j’ai onze ans et je suis mal voyante. J’ai une grande-sœur et un grand-frère. J’adore le surf et j’aime aussi le ski et le roller. J’adore aussi chanter et les bonbons. Je déteste les manèges à sensations (je ne me sens pas rassurée, ne voyant le « danger » arriver).

Photo2Lou et Hugo en plein exercice d’équilibre

  • La passion de Lou pour le surf:

Photo3Lou qui surfe

See Surf: Depuis quand surfes-tu ?

Lou: Cela fait quatre ans que je surfe maintenant.

See Surf: D’où te vient cette passion pour le surf?

Lou : J’ai toujours vu mon frère, Hugo surfer. Je l’accompagnais à la plage, il me donnait envie, mais à l’époque, j’avais peur des vagues et je me demandais si c’était possible pour moi de surfer avec ma vision. Je suis allée au Centre Alfred PEYRELONGUE (ndlr : Centre de Soins et d’Éducation Spécialisée pour déficients visuels) pour une journée d’information sur le sport et le handicap. J’ai tout d’abord, rencontré Anne (ndlr : la femme de Claudy, le Président de See Surf) qui donnait un cours de danse. Puis j’ai rencontré Claudy qui faisait une présentation du surf pour les  mal ou non-voyants. Je suis allée le voir et je lui ai demandé si c’était possible pour moi de surfer. Pour lui, la question ne se posait même pas, évidemment ! On a beaucoup échangé tous les deux. Cette rencontre a été chargée en émotions, c’est un moment fort de ma vie. Je me suis donc dit que c’était possible. Comme on dit à See Surf « avec le surf tout est possible ! ».

Photo4
Portrait de Lou et Claudy

See Surf: En moyenne, combien de fois vas-tu surfer dans l’année?

Lou: Sauf en hiver, j’y vais tous les samedis (je suis dans un club).

See Surf: Quelle est ta période préférée?

Lou: Le printemps car il ne fait ni trop chaud, ni trop froid !

See Surf: Peux-tu nous expliquer en quelques mots les sensations que tu ressens lorsque tu surfes? Et qu’est-ce que tu préfères ?

Lou: C’est difficile à expliquer. C’est comme si je marchais sur l’eau.

Pour moi le surf, c’est un sentiment d’autonomie et de liberté ! C’est génial, je ne pense à rien sauf à prendre ma vague. J’aime passer les vagues, ressentir ne pas savoir ce qu’il va arriver. J’ai la sensation d’être surélevée sur la vague. J’adore sentir la vague se rapprocher même si le bruit de la vague peut m’impressionner. Mon moment préféré est lorsque que je glisse sur la vague après avoir fait mon take off.

Je ne sais pas comment l’expliquer mais j’arrive à sentir la présence du « sol ». C’est une connexion entre la planche, la vague, le sol et moi.

Mes parents me font travailler mes autres sens notamment l’ouïe, j’apprends à me concentrer sur l’approche de la vague en essayant de comprendre le mouvement de la planche selon la vague.

Au début ce qui était difficile pour moi c’était l’équilibre, je n’ai pas le même repère visuel que les surfeurs valides, mon frère m’a aidé à travailler mon équilibre.

Ce qui est bien avec le surf c’est que les gens ne regardent pas mon handicap. Dans l’eau, j’ai l’impression qu’il n’y a plus de différence.

J’ai une anecdote à raconter : un jour alors que j’étais en cours de surf, j’ai perdu ma planche (le leash s’est détaché et la planche a continué à suivre la vague), le prof, qui était au bord de l’eau me criait « ta planche est là-bas ». Sauf que moi je ne pouvais pas savoir où elle était exactement, je ne les voyais pas, ni lui, ni bien sûr ma planche. C’est un nageur qui me l’a rapportée.

See Surf: Nous savons que tu as ta propre planche de surf, peux-tu nous dire ses particularités ?

Lou: Tout d’abord, c’est l’ancienne planche de Claudy, elle est donc particulière à mes yeux.

Ensuite, il y a des repères en relief au niveau du nose (ndlr : nez de la planche) et du tail (ndlr : arrière de la planche) pour m’aider à bien me positionner.

Photo5Lou qui part surfer avec sa planche adaptée et Maëva

See Surf: Quels sont ta surfeuse et ton surfeur préférés ?

Lou: Ma surfeuse préférée est Johanne Defay (je l’ai déjà rencontrée) et mon surfeur préféré est Claudy.

See Surf: As-tu de la famille ou des amis qui surfent également?

Lou: Oui mon frère Hugo et mes amis, Guillaume et Lillian.

Photo6 Un câlin devant les vagues de Lou avec son frère lors d’une journée See Surf

  • Lou et See Surf :

Photo7

Lou qui surfe sous l’encadrement de bénévoles See Surf

See Surf : Depuis quand surfes-tu avec See Surf?

Lou : J’ai commencé avec See Surf l’année où j’ai rencontré Claudy.

See Surf : Comment as-tu connu See Surf?

Lou : Lorsque j’ai rencontré Claudy lors d’une journée d’information sur le sport et le handicap au Centre Alfred PEYRELONGUE.

See Surf: Qu’est-ce que tu préfères durant une journée See Surf?

Lou: J’aime tout. Il y a vraiment une bonne ambiance, c’est un moment convivial.

Ce que j’aime avec See Surf, c’est que lorsque nous sommes dans l’eau nous sommes autonomes car les bénévoles ne sont pas trop sur nous mais en même temps ils restent présents, je me sens en sécurité avec eux.
See Surf: Qu’est-ce que See Surf pourrait faire de plus ?

Lou: Une idée : réfléchir sur l’amélioration des repères sur la planche. Lors des journées See Surf, je n’utilise pas toujours ma planche. On met de la waxe sur les planches à des points stratégiques pour nous. Au début de la session ça aide mais au bout d’un moment la waxe part.

Ensuite, pourquoi pas nous faire découvrir de nouvelles sensations de glisse, comme la découverte du Kayak et des sorties skate que See Surf a déjà fait.

Enfin, j’aimerais bien me mettre à la compétition.

See Surf: Pour terminer, que penses-tu de la devise de See Surf « Avec le surf tout est possible»?

Lou: Que c’est vrai!

Photo8
Lou qui surfe sous la surveillance notamment de Pauline lors d’une journée See Surf

Publié dans Le staff

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*