Petite interview de notre trésorier principal, Patrick Creusot

N'hésitez pas à partager !

Patrick à l'AG présentant le bilan financier 2018.
Patrick à l’AG présentant le bilan financier 2018.

See Surf : Peux-tu te présenter, brièvement ?

Patrick :

Bonjour See Surf.

J’ai 55 ans, je suis marié et père de trois enfants. Je suis originaire du département des Vosges.
Je suis employé par la Chambre régionale des comptes de Nouvelle-Aquitaine.
J’y pratique une de mes passions, le bricolage. Mon métier c’est de tout réparer, améliorer et offrir mes services pour le confort de mes collègues dont, vous aurez certainement fait la relation, Claudy ROBIN fait partie.

See Surf : Patrick, la photographie est ta passion. Pourrais-tu nous en parler rapidement ?

Patrick :

Je vais essayer de faire court car je parlerais pendant des heures de cette passion.
Je suis né à l’ère des « dinosaures » lorsque la photo argentique était reine. Baigné dans le révélateur et le fixateur dès l’âge de treize ans, la photographie est devenue ma passion première. Pendant trois décennies, ma vie familiale et professionnelle m’en avait écarté quelque peu. Puis je l’ai retrouvée avec l’apparition des appareils numériques.
La photo c’est avant tout une œuvre artistique créée grâce à la lumière maîtrisée par le photographe. D’ailleurs photographie en grec c’est « écrire avec la lumière », c’est vous dire !
Le numérique c’est génial ! Aujourd’hui grâce aux appareils photo numériques, l’affichage instantané de la photo prise permet de vérifier si l’essentiel de vos émotions est révélé sur votre cliché. Votre photo est-elle bonne ou tout du moins bien exposée, nette et bien cadrée ?
Personnellement je « travaille » toujours en mode manuel, en mon sens c’est le B.A.B.A. du bon photographe.  
Toutes les émotions qu’exprime un sujet qu’il soit humain, animal ou végétal exige une grande maîtrise de soi-même et de son appareil photo ainsi qu’un temps de réactivité très court.
La photo c’est un challenge à chaque photographie. Il faut ressentir les choses, avoir beaucoup de sensibilité. L’identité du photographe est perceptible sur ses propres photos.
C’est tout cela que j’aime dans la photographie.
Une photographie possède une âme, sans cela c’est une image tirée d’un smartphone ! (là-dessus, pas sûr que je vais me faire que des amis 😉 )

Patrick avec son appareil photo lors d'une journée See Surf
Patrick avec son appareil photo lors d’une journée See Surf

See Surf : Patrick, See Surf sait que tu as fait des photographies de nos journées. Pourrais-tu nous donner tes impressions en tant que photographe ? Comment abordes-tu les moments forts de ces journées à travers ton objectif ? Que recherches-tu à faire passer à travers ton objectif ?


Patrick :

J’ai une seule impression, sincère et véritable : UN VRAI BONHEUR !
J’adore, je me régale de ces journées. J’y trouve ce que je recherche, du mouvement, du bonheur, de la complicité, de la générosité, du jeu, des sujets intéressants, des échanges, une belle lumière.
Tous ces ingrédients réunis, j’en oublie certainement, m’offre la possibilité de matérialiser toutes ces émotions sur papier glacé ou dématérialisées.
Au risque de me répéter, j’adore !
J’ai vécu des moments forts lors des journées See Surf 2017 et 2018.
J’ai en mémoire cette jeune femme bénévole qui tenait sous son bras pour protéger une jeune non voyante face aux éléments déchaînés de l’océan. Ou bien même ce jeune surfeur debout et immobile sur une vague tel nommant Pierrick « chevalier » ; respect mutuel ! Deux exemples parmi tant d’autres. Ce sont des photos et des instants très émouvants, d’ailleurs je les ai en partie choisies pour agrémenter les affiches des événements 2019.Ce sont des moments forts que j’aborde et que je fais passer à travers mon objectif, la tâche n’est pas facile mais tellement jouissive. Il faut avant tout anticiper, réfléchir très rapidement à ce qu’il risque de se passer. Comme le pilotage d’une voiture de sport, réactif dans toutes les situations et surtout très concentré dans ses actions. Pas de droit à l’erreur, coup de volant égale sortie de route, mauvaise mise au point ou vitesse de fermeture trop lente égale photo floue ! Etc.

A travers mes photos je recherche à faire passer des messages de tolérance, d’amour, de joie, de bonheur, de générosité, de complicité et de solidarité.
Oui, ça existe et pour preuve : See Surf !

See Surf : Tu es bénévole à See Surf et membre du bureau de l’association. Peux-tu nous expliquer tes motivations à faire partie de cette association ?

Patrick : 

Tout d’abord, j’adore Claudy Robin, président de See Surf. C’est quelqu’un que j’admire beaucoup et qui est capable de soulever des montagnes. Et ce n’est surtout pas son handicap visuel qui l’en empêchera. Claudy sait surmonter et passer outre son handicap à tel point que les personnes valides oublient qu’il est « miraud » comme il aime le dire et en rire. Claudy c’est une belle, une très belle personne !

Ensuite, j’ai longtemps servi des associations par mon implication dont principalement deux d’entre elles en tant que créateur et président. Je fus muté à Bordeaux pour raisons professionnelles en septembre 2016 et j’ai rencontré Claudy. Il m’a parlé de son association et dès le départ j’ai adhéré à celle-ci. Si l’idée de couvrir photographiquement les journées See Surf m’a envoûté il n’en reste pas moins que c’est l’engagement et la solidarité qui m’a « emballé ». Et je ne fus pas déçu ! 

Patrick et Caro, deux de nos photographes See Surf en mode selfie
Patrick et Caro, deux de nos photographes See Surf en mode selfie

See Surf : Quels sont tes ressentis sur les journées See Surf?

Patrick :

De la solidarité et de la complicité d’une part, de la générosité mais aussi de la joie et de l’amour. Ces journées dégagent tellement de bienfaits et d’harmonie humaine qu’il règne sur ces journées une très grande quiétude. Je m’y sens divinement bien, un havre de paix. Et puis il y a ce ressenti,  la communion avec l’océan. Je comprends aisément ce que peuvent ressentir les surfeurs portés par les vagues.

See Surf : Que penses-tu des valeurs véhiculées par See Surf au travers de la mixité « handi-valide » ?

Patrick : 

L’association See Surf sait véhiculer de belles valeurs. La mixité « handi-valide » en est une. Lors de ces journées il n’y a plus d’handicapés ou de valides, il y a juste des personnes toutes égales qui profite de l’océan pour surfer. L’implication, l’engagement et la générosité des bénévoles efface le handicap le temps de ces initiations au surf. See Surf c’est comme les cendres d’un volcan, dès lors qu’elles retombent au sol tout est gris, il n’existe plus de différence de couleur. Plus de différence, tout le monde à l’identique.

See Surf : As-tu une anecdote à nous faire partager durant cette journée ?

Oui, oui avec plaisir : il me semble que c’est à la journée du mois d’août de l’an passé. Un jeune non-voyant est interviewé après une séance d’initiation au surf. Le journaliste : … comment sais-tu qu’une vague arrive sur toi ? Le surfeur non-voyant : c’est simple, quand une vague arrive sur les filles, elles crient toutes ! J’ai trouvé ça mignon et totalement réaliste, n’en déplaise à la gente féminine… on vous aime !

See Surf : Que penses-tu de l’engouement procuré par les journées See Surf auprès des see surfeurs et des bénévoles ? 

Patrick : 

Effectivement que l’on soit See Surfeurs ou bénévoles, tous ont un fort engouement pour See Surf et ce qu’elle représente. Chacun(e) y a peut-être trouvé les reflets de mes précédents écrits ou ressentis, enfin je l’imagine. See surf est une grande famille, elle est noble et est construite de personnes de bien, tout simplement ! S’engager auprès de celle-ci c’est la fortifier car son engagement réclame beaucoup d’énergie et de volontarisme. See Surf est une belle association et c’est aussi une association de plus en plus connue qui gagne justement à être connue. C’est un honneur que de la servir et c’est certainement tout cela qui en fait son succès.

Patrick avec son appareil photo en train de prendre en photo Lou sur une vague  
lors d'une journée See Surf

Patrick avec son appareil photo en train de prendre en photo Lou sur une vague
lors d’une journée See Surf

See Surf : Que penses-tu du fait d’initier des enfants ou adolescents mal ou non-voyants à la pratique du surf ?

Patrick :

Peut-on parler de chance pour eux ? Il me semble qu’avant tout ce sont des moments de bonheur que See Surf leur offre. Il suffit de contempler leur large sourire même si au début ils ne sont pas très rassurés (les cris des filles… ;-). Le bonheur les gagne très vite car les équipes accompagnantes trouvent les mots et les bons gestes pour les rassurer. Et puis le surf et l’océan c’est magique !

See Surf : En un adjectif comment qualifierais-tu les actions de See Surf ?

Patrick :

Bénéfiques !

See Surf : Quel type de projet aimerais-tu que See Surf mette en place ?

Patrick :

Pour répondre à cette question si vous le permettez, je vais m’orner de la casquette de trésorier. Il me semble qu’il est important de récolter des fonds pour l’exercice 2020. En exemple, j’avais proposé de faire des photos instantanées de portrait public directement sur la plage moyennant une petite participation financière. D’autres projets muriront avec le temps et avec notre implication de trésoriers et les autres membres du bureau ; je n’en doute pas.

See Surf : Que penses-tu de l’idée d’inclure un see surfeur dans un club de valides en vue d’une préparation à des compétitions ?

J’imagine que vous pensez à Lou. N’étant pas moi-même surfeur j’avoue que je n’ai pas trop d’avis sur l’intégration d’un See Surfeur à une préparation compétitive. Oui et non je dirais et il est vrai que je ne suis réellement pas un compétiteur dans l’âme. D’ailleurs, je ne participe à aucun concours photographique c’est pour dire. Il me semble que cette question convient plus à l’intéressé(e) dans un premier temps. Après tout ça pourrait l’aider à surmonter son handicap ; pourquoi pas…je n’ai pas trop d’avis.

See Surf : Pour conclure, connais-tu la devise de See Surf « Avec le surf tout est possible » qu’en pensez-vous ?

Effectivement tout est possible avec See Surf ou rien n’est impossible, c’est selon. C’est une belle devise en effet. Le handicap visuel dépose des obstacles sur le parcours de la vie et See Surf sait les lever par ses différentes actions.

Pour finir, merci à vous pour m’avoir permis de m’exprimer à travers ce questionnaire.

Vive See Surf !

Patrick et son cerf-volant

Crédits photos: Caroline Daimant et Cyril Méchiche

MS

N'hésitez pas à partager !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.